Selon le livre "La Cité de la Paix "

Le livre : "La Cité de la Paix" développe tous les textes sacrés de la Bible et les explique. En voici quelques extraits.

-----------------------------------------------------------------------------
Jack lit dans la Bible : 
— Apocalypse de Jean21-2 …Je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem… 
— Le terme Jérusalem Céleste employé par les religieux, est une pure interprétation. Certainement parce qu’il a été écrit descendre du ciel.et qu’il fallait bien donner une indication « d’arrivée » mais il aurait été difficile de dire « du bas, de droite ou de gauche. » Une meilleure interprétation aurait pu être la «Jérusalem sainte» plutôt que « céleste » ou « nouvelle Jérusalem »
Bernard :

— Le terme Jérusalem  signifie Cité de la PaixL’histoire nous a démontré et nous démontre toujours actuellement, que la ville

d’Israël nommée Jérusalem est loin d’être une ville de la paix, elle a vu tellement de guerres. Ce terme pourrait donc concerner un autre lieu. 
Jack :
— 21-3 …Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes, il habitera avec eux…  

—  21-10  Il me montre la cité sanctuaire… Sa lumière est semblable à une pierre très précieuse, le Jaspe…  …Elle a 12 portes, 12 messagers et des noms inscrits, … Les 12 noms des 12 envoyés de l’Agneau… 

— 21-15…Celui qui parle a une mesure, un roseau d’or, pour mesurer la cité, ses portes, son rempart — La cité est quadrangulaire, sa longueur est égale à sa largeur, et égale à sa hauteur. Il mesure la cité sur 12000 Stades 
— Un stade antique mesure 180 m, précise Angélina. Si la dimension de cette cité sainte est de 12 000 fois 180 m, cela fait 2160 km de longueur, largeur et hauteur. C’est un peu gros pour un parc d’attraction religieux qui pourrait être le 3ème Temple non ? C’est pour cela que tout le monde en a conclu jusqu’à présent que cela ne pouvait être qu’une cité dans le ciel, un paradis ou quelque chose comme cela. En plus, cela doit avoir une forme de cube ! Connaissez-vous quelqu’un sur terre capable de construire un cube de 2160 km de côté ? A moins que ce ne soit une construction extraterrestre ? 
— Effectivement, vu sous cet angle, nous sommes plus dans la bonne direction. Relisons tranquillement cette phrase …Celui qui parle a une mesure, un roseau d’or, pour mesurer la cité, ses portes, son rempart — La cité est quadrangulaire, sa longueur est égale à sa largeur, et égale à sa hauteur. Il mesure la cité sur 12000 Stades… Dès le début il est question de mesure, mais l’unité est le roseau d’or. Georges, le géobiologue a dit que l’unité de mesure d’un monument sacré est la coudée et qu’elle correspond à 1/100 000e partie du degré, du parallèle d’érection.
Jack ouvre quelques manuels de géographie, fait quelques calculs et dit : 
— Pour Lyon la coudée est de 45 cm.
Il réfléchit.
— Je ne vois pas le rapport entre 45 cm et la longueur du roseau. Toutefois… 
Il réfléchit encore… 
— Un roseau est fait d’une tige et d’une partie plus grosse en diamètre dans le haut, qui constitue le roseau lui-même ! Celui-ci doit faire dans les 20 cm… comme il est question de roseau d’or, de mesure étalon pour ce lieu… 
Il réfléchit à nouveau...
— Si l’on prenait 22,5 cm, cela ferait à peut-près le roseau et aussi la moitié exacte de la coudée du lieu, donc un chiffre en harmonie avec le sacré ! 
Tous se tournent vers Myriam qui anticipe leur question. 
— Oui c’est bien cela ! 
— Cela change tout. Il est bien écrit SUR 12000 stades et non pas DE 12 000 stades. Par conséquent 12 000 x 22,5 cm c’est plus raisonnable… rapide calcul… cela fait 2700 mètres. 

— 21-17 …Son rempart mesurera 144 coudées…  
Dans les constructions sacrées, le terme « coudée » correspond toujours à l’unité de mesure de base, du lieu. Ici c’est 22,5 cm, le roseau d’or. La hauteur du rempart sera donc de 144 X 22,5 cm soit 32,40 m. 

— 21-18  …Le revêtement de son rempart sera de Jaspe…La cité d’or pur…les fondations parées de 12 pierres précieuses : Jaspe, Saphir, Calcédoine, Emeraude, Sardonyx, Sardoine, Chrysolithe, Béryl, Topaze, Chrysoprase, Hyacinthe et Améthyste….  …La cité est d’or pur comme le cristal limpide…Les 12 portes sont 12 perles… 

— Pour le moment nous avons 22,5 cm, la coudée du lieu qui est le roseau d’or, 1,618 qui est le nombre d’or et 144 la hauteur du rempart. Si on multiplie les trois chiffres on obtient : 52,4232 m. Est-ce que ce sera cela le diamètre du dôme central ? 

— Quant au diamètre du temple principal et central à cette cité de la paix, je ne vois pas bien la formule.
Les regards se tournent à nouveau vers Myriam qui confirme encore une fois que tout cela est vrai, en précisant :
— J’ai deux chiffres dans la tête : 522 mètres et 450 mètres. 

— 21-23  …La cité n’a besoin ni de soleil le jour, ni de lune pour s’éclairer… 
Aucun problème, avec l’éclairage électrique de notre époque ! Ce qui pouvait paraître extraordinaire, il y a 2000 ans. 

— 21-24  …Les nations marcheront à sa lumière… 

… Les rois de la terre y apporteront leur gloire…  Ils y apporteront la gloire et l’honneur des nations… 

  Ses portes ne sont jamais fermées le jour. Il n’y sera pas de nuits… 

— 22-1  …Un fleuve d’eau de la vie resplendissant comme du cristal jaillit hors du trône de Dieu… Que celui qui veut, prenne de l’eau de vie gratuitement… 

Il n’y aura plus d’interdit, le trône de Dieu sera dans la ville, à la vue de tous…Que celui qui a soif, vienne…  

— 22-2 … Au milieu de la place et du fleuve, de chaque côté, il y a un arbre de vie qui produit 12 fruits. Chaque mois il donne son fruit et ses feuilles sont une guérison pour les nations

— 22-14 … Heureux ceux qui lavent leur robe, ils ont droit à l’arbre de vie, et peuvent entrer par les portes dans la ville 

— On sait qu’il doit recevoir les peuples du monde entier et par conséquent se trouver à proximité d’un très gros aéroport, d’une très grosse gare SNCF et d’un très gros réseau autoroutier ! Indique Jack, convaincu à l’avance que ce lieu n’existe pas. 
— OK, répondent les autres.
— Ensuite, à proximité de ce croisement, il doit y avoir un terrain libre d’environ 3 km par 3 km ! « Encore un critère quasi impossible » pense-t-il.
— OK, répondent-ils à nouveau.
— Au milieu de ce terrain, il doit y avoir une rivière, un cours d’eau ou une source !
— OK.
— Je présume que des traces du lieu doivent être visible d’avion,  par une forme, un objet ou je ne sais quoi. Ce sera un lieu très important n’oublions pas !
— OK, encore.
— Je pense que le meilleur moyen de le trouver est le satellite,  avec Internet et des photos aériennes que l’on retrouve sur les pages jaunes aussi.  
Jack prend alors son ordinateur et commence la liste des aéroports. Aéroport de Paris Charles De Gaulle, de Roissy, de Marseille, de Lyon, de … 
Et là, comme si une baguette magique l’avait touché, Jack reste pétrifié, immobile, abasourdi... 
Des idées, des images et des souvenirs lui traversent la tête. Tous l’observent et n’osent briser le silence car son mutisme est communicatif.  
— Incroyable, dit Jack, puis c’est encore le silence et l’attente…
— Quoi, incroyable ? S’écrie Angélina qui ne peut plus attendre car le sang et l’émotion  lui montent à la tête.
— Regardez ! Jack montre la photo de l’aéroport de Lyon St Exupéry à ses partenaires. 
Nous ne comprenons pas, dit Bernard après quelques instants. 
Et Jack se libère :
— Regardez le dessin des bâtiments de l’aéroport. Il décrit un trois avec une grande boucle en bas et un point en haut à droite constitué par la tour de contrôle. C’est le dessin de la lettre OM qui veut dire DIEU ou divin, en sanskrit, le plus vieux langage sacré du monde. 


Tout le monde regarde et acquiesce.
















— Ce n’est pas tout. Cet aéroport est quasiment le second de France, et il pourrait être doublé sans problème au niveau des pistes et des bâtiments.
     A côté, se trouve une très grande gare TGV, en ligne directe avec Paris et Marseille. Lors de sa construction, elle a été  surdimensionnée sans raison valable, et pourrait recevoir 10 ou 100 fois plus de visiteurs qu’actuellement. 

    En plus elle a été fabriquée en forme de colombe de la Paix. 


Il n'en existe que deux au monde de cette forme. Et cette colombe, attend les visiteurs, et fait face à ce lieu qui pourrait recevoir la Cité mondiale de la Paix.
    Ce n’est pas tout. Quatre autoroutes arrivent à cet endroit, en direction de Paris, de Marseille, de Genève et de Grenoble et une ligne de train et de métro accède au centre de Lyon. 
     En plus, vous voyez sur le côté gauche de l’aéroport, ce terrain libre. Il dépasse largement les 3 kilomètres de diamètre. 
     En revanche, il n’y a ni rivière, ni mare, ni lac. Cependant, c’est un des endroits de la région où il y a le plus d’eau souterraine de bonne qualité puisqu’elle est puisée pour alimenter la ville et les environs. 
     L’endroit correspond plus que parfaitement à tous les critères  définis, ajoute Jack, mi content et mi déçu, en pensant aux conséquences et responsabilités qui résultent de cette découverte.
------------------------

— Attendez, ajoute Jack à la surprise de tous. Si ce Parc est bien prévu ; montrez-moi un quatrain où Nostradamus en parle ! Mais pas un quatrain inventé bien entendu. 
— C’est de bonne guerre, reprend Bernard. Et ce sera pour nous aussi, encore une preuve. Mais il faut aussi savoir s’arrêter. Promets-moi de cesser de douter et de te consacrer totalement à ta tâche si  un quatrain de Nostradamus en parle clairement.
— C’est d’accord, répond Jack.
—  Je connais quelqu’un qui a tenté maintes fois de  démystifier les quatrains de Nostradamus et je pense que nous irons plus vite si nous lui demandons de l’aide, plutôt que d’essayer par nous-mêmes, dit Angélina., avant de prendre le téléphone. 
— Allo, Patrice, bonjour, j’ai un petit renseignement à te demander. Je fais un jeu d’énigmes et aimerais savoir s’il y a un quatrain de Nostradamus qui parle de Lyon, d’un Parc sacré, d’une grande étoile de Salomon sur un bâtiment, visible du ciel ou quelque chose de ce genre…. Attente…
Quatrain 246 ! D’accord, merci et au revoir. Elle raccroche.
— C’est le quatrain 246, selon mon ami.
Aussitôt, Jack recherche sur l’ordinateur:« quatrain 246 de Nostradamus » et lit après quelques instants : 

 Le ciel (de Plancus la cité) nous presaige
Par clairs insignes et par estoiles fixes,
Que de son change subit s’aproche l’aage,
Ne pour son bien, ne pour ses malefices.

Il note les phrases et recherche le terme Plancus. Il lit : PLANCUS Lucius Munatius, sénateur romain, proconsul de la gaule chevelue, fondateur de Lugdunum (Lyon) le 9 octobre de l’an - 43 avant JC.
— Plancus est donc le fondateur de Lyon. Sans comprendre mot à mot ce quatrain, on y parle clairement du ciel de Lyon, d’une étoile fixe, celle de Salomon probablement, et d’insignes claires, vues du ciel, soit l’étoile plus la forme de lettre sanskrite OM qui correspond à l’aéroport. Il est dit enfin, que l’âge du changement s’approche. Que dire de plus ! Même la phrase ne pour son bien, ne pour ses malefices est évidente. Ce lieu apportera beaucoup de bien, mais le construire et le gérer, avec la participation de tous les peuples et toutes les religions, va poser des problèmes d’organisation. 

Tous les yeux sont fixés sur Jack qui, au lieu d’être fier ou content, semble plutôt soucieux, inquiet et abasourdi.

-----------------------------------------------------------------------------------

Livre disponible chez 


"Le troisième Temple" détaille le contenu et les fonctions du Temple.   BOD   AMAZON   DECITRE   FNAC   GOOGLE  BOOKS   CHAPITRE   PRICEMINISTER